Aujourd’hui s’accomplit cette parole

Retrouvez l’homélie du dimanche 27 janvier 2019 (messe du matin), par le père Hugues.

“Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture”

 Aujourd’hui les pauvres reçoivent l’évangile, les captifs sont libérés, les aveugles voient, les opprimés sont soulagés, et tous les hommes bénéficient d’une année de bienfait ! Aujourd’hui s’accomplit cette parole ! Le croyons nous ? Le croyez vous ? Croyez vous qu’aujourd’hui au cours de cette messe, au cours de cette journée, cette parole s’accomplit aussi pour vous ?

Comment recevoir cette parole qui s’accomplit ?

La réponse c’est votre foi. 

Recevoir Jésus c’est entrer en relation avec une personne,  c’est accepter une relation interpersonnelle; alors que l’homme cherche de l’immédiat, Jésus veut instaurer une relation qui engage. Il se met à hauteur d’homme, il risque la relation avec vous, belle épreuve de vulnérabilité de la part du créateur des cieux de risquer un « non » de la part de l’homme sa propre créature.

La relation s’adresse au coeur, à la conscience, elle veut instaurer un dialogue : c’est une véritable alliance que Jésus veut vivre avec vous, comme un mariage : pas de guérison par soi meme, pas de guérison par une formule magique, mais guérison par des allers et retours avec Jésus.

 Savoir écouter

La guérison commence avec la reconnaissance de ma pauvreté. Se reconnaître pauvre, prisonnier, aveugle, opprimé, et ayant besoin des faveurs divines.

Avoir et exercer la foi

La foi est un don et une réponse :

Il ne s’agit pas d’une adhésion à un raisonnement, la foi est existentielle, elle suppose une expérience intérieure, qui vous fait dire « je suis aimé de Dieu »; expérience dite de la miséricorde divine; et je réponds : oui Seigneur je crois que tu m’aimes !

La foi est connaissance et confiance :

Si la foi n’est pas d’abord une connaissance intellectuelle, philosophique, elle est connaissance d’une personne, Jésus; d’où jaillit la confiance : cette personne qui m’aime je peux lui faire confiance et je peux lui remettre ce que j’ai de plus précieux, ma vie, en toute confiance;

  • La foi s’oppose au découragement
  • La foi s’oppose à la peur !

La foi est un acte et une vertu :

La foi demande la liberté; Dieu ne s’impose jamais, il propose. Il frappe à la porte de mon coeur et je réponds. Plus j’exerce la foi, plus elle grandit, exercer la foi passe par prendre des risques.

Jésus est venu sur terre, envoyé par Dieu le Père, habité par l’Esprit Saint pour une mission précise : porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, libérer les prisonniers, rendre la vue aux aveugles, soulager les opprimés et instaurer une année de bienfaits. L’humanité est destinataire de cette mission, je suis destinataire de cette mission, vous êtes destinataires de cette mission, parce que vous êtes pauvres, prisonniers, aveugles, opprimés. Oui, aujourd’hui, Jésus vient vous faire du bien, il est bienfaiteur et bienveillant. Il vous aime. Je pense à beaucoup de choses qui habitent mon coeur, je sens tout ce dont j’ai besoin d’être libéré, tout ce pour quoi j’ai besoin de lumière, et Jésus aujourd’hui accomplit sa promesse. Alors je réponds oui, alors je pose un acte de foi : oui Seigneur je crois, viens au secours de mon manque de foi ! Que ma foi ne soit pas un obstacle, une limite à ce que tu veux faire en moi et à travers moi. Je crois que tu veux mon bien, je crois que tu veux me libérer, m’éclairer, me conduire, et je crois que tu as un grand besoin de moi !

 

Lectures de la messe