Comment accueillir Jésus?

Retrouvez l’homélie du dimanche 3 février 2019 (messe de 10h30) par le père Hugues.

“Comment accueillir Jésus?”

Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.

Qu’est ce qui est capable de plaire à Dieu et que je pourrais faire ?

Dans l’évangile, les habitants de Nazareth ne savent pas accueillir Jésus, ils ne le comprennent pas et son furieux après lui, à vouloir le supprimer.

Vous pouvez très sincèrement vouloir accueillir Jésus et en vrai ne pas y parvenir.  Votre but est bien d’accueillir Jésus, vous savez que vous avez besoin de Lui, parce qu’il vous a béni et vous a apporté l’essentiel de votre vie.

Jésus est le messie-médecin

Il est capable de guérir dans toutes les dimensions;

  • Jésus enseigne : salut pour l’intelligence
  • Jésus guérit : salut pour le corps
  • Jésus libère : salut pour l’âme

Obstacle: Mettre la main sur Jésus

Il y a un obstacle à cette guérison : vouloir mettre la main sur Jésus

« Sûrement vous allez me citer le dicton : “Médecin, guéris-toi toi-même”, et me dire : “Nous avons appris tout ce qui s’est passé à Capharnaüm ; fais donc de même ici dans ton lieu d’origine !” »

Les habitants de Nazareth qui écoute Jésus veulent garder Jésus pour eux ! Ce qui est une maladie spirituelle et un grand péché. Ils reconnaissent tout à fait l’identité surnaturelle de Jésus et sont prêts à le reconnaitre comme le Messie, le libérateur envoyé par Dieu. Ils sont prêts à le respecter, voire à l’adorer. Tant qu’Il les sert ! Tant qu’il fait ce que eux attendent. c’est assez subtile car les hommes de Nazareth sont des « vrais » adorateurs de Dieu : des juifs pieux et observants; ils accomplissent les règles de la religion avec leur coeur. Ils veulent servir Dieu.

Si Dieu s’est fait homme, c’est pour le salut de l’homme et le salut de l’homme passe par le service de Dieu. Vous ne pouvez pas mettre Dieu à votre service. Vous ne pouvez pas mettre Dieu au service de vos propres plans, aussi bons et beaux soient-ils ! Vous devez vous mettre au service des plans de Dieu. Nous sommes tous concernés ! Jeunes ou anciens croyants !

Le salut pour l’autre

Comment Jésus montre aux habitants de Nazareth qu’ils cherchent à se servir de Lui ? Ils citent l’Ecriture, la Bible, qui est l’autorité indiscutable pour ses auditeurs dans la synagogue. Et il prend deux cas d’ouverture incroyable d’un prophète aux paiens. le peuple s’est construit « contre » et Jésus veut qu’il se construise « pour ».

Si Dieu s’est fait homme c’est pour TOUS les hommes; si Jésus a fondé l’Eglise c’est pour TOUS les hommes. A commencer par ceux qui me paraissent les plus éloignés ou les moins « dignes » d’entrer dans « mon » Eglise.

Tous ceux pour qui j’ai une résistance particulière, Jésus me les montre aujourd’hui comme l’ami qui est dans le besoin ou le proche qui est malade.

Vous ne pouvez pas accueillir Jésus sans accueillir l’autre que vous ne voulez surtout pas accueillir. Il peut être un incroyant, un malade, un handicapé, un enfant, un migrant, un immigré, un sans domicile, un pécheur publique, etc. Et c’est un travail de tous les jours pour changer mon regard sur ces personnes.

L’Eglise n’est pas pour moi, elle est pour les autres, la paroisse n’est pas pour moi, elle est pour les autres qui sont au dehors.

On ne se réalise pas en utilisant Dieu, c’est contraire à l’ordre des choses : vous avez été fait pour Dieu et non l’inverse. La vie consiste à laisser le Seigneur se servir de vous afin d’accomplir ses plans à Lui, et non à se servir de Lui pour vos plans à vous.

Jésus veut votre conversion profonde, et celle ci passe par un déplacement très inconfortable : se tourner vers ceux pour qui je n’ai pas d’affinité, voire une aversion profonde. Et c’est difficile ! Car ceux-ci ont surement plein de défauts qui justifient que je ne peux pas les aimer et les voir entrer dans mon intimité. Et pourtant.

Oui Jésus veut transformer le monde, en d’une part, changeant votre coeur, de pierre qu’il devienne de chair, et en d’autre part, créant des ponts entre vous et les autres qui vous sont le plus éloignés.

Et c’est Jésus lui même qui en vous va opérer ce miracle si vous le voulez bien.

 

Lectures de la messe: