Ecouter pour servir

Homélie du dimanche 21 juillet 2019, par le père Hugues.

 

Marthe sert et Marie écoute. Marthe se démène pour bien accueillir son invité, ses invités, et sa sœur Marie en profite pour carotter le service et se caler bien tranquille au salon, à siroter son porto et à grignoter les biscuits apéro.

Franchement elle exagère ! En plus, ce Jésus qu’on dit bon croyant, qu’on appelle « maître », qui parle si bien, il ne lui dit rien ! Il voit bien qu’on se démène et qu’elle ne fait rien ! Il pourrait lui dire quand même ! Allez moi je vais aller lui dire !

 

Ecoute!

La vie commence avec l’écoute !

Que c’est difficile d’écouter l’autre, souvent nous réagissons beaucoup trop vite. Nous ne prenons pas le temps de vraiment écouter ce que l’autre à à nous dire. La reformulation est précieuse !

Et avec Dieu ? Prenons nous le temps d’écouter Dieu et de lire la Bible ? Prenons nous le temps dans la prière de laisser Dieu nous parler et nous transformer ?

Jésus est très clair : une seule choses est nécessaire, Marie a choisi la « meilleure » part. La meilleure part c’est l’écoute de la parole de Jésus. La meilleure chose que vous puissiez faire dans votre journée c’est de vous poser aux pieds de Jésus et de l’écouter. C’est la première chose à planifier dans votre journée, la seule choses nécessaire ! Le reste est relatif.

Dieu veut entrer en relation avec vous, en dialogue. C’est la chose nécessaire pour vivre une vie pleine et heureuse. « écoute Israël » ainsi commence la liste des 10 commandements.

Écouter pour découvrir qui est Dieu et ce qu’il attend de vous, être un serviteur. Dieu a un plan pour votre vie et pour votre vie après la mort.

 

Pour servir

Vous êtes un serviteur de Dieu à plein temps !

Servir est difficile, ce n’est pas naturel : nous préférons être servi que servir.

« Je cherche une paroisse qui réponde à mes besoins, un lieu où je recevrai » et non « chouette, voilà une paroisse où je pourrai me mettre au service des autres et où le Seigneur pourra à travers moi accomplir son oeuvre »

Servir consiste à faire attention aux autres plus qu’à soi-même : la véritable humilité ne consiste pas à avoir une mauvaise opinion de vous même, mais à moins penser à vous ! Ph 2,4 04 Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de ses propres intérêts ; pensez aussi à ceux des autres.

En pensant moins à nos besoins perso, nous pouvons commencer à prendre conscience des besoins d’autrui.

Le contre esprit de service : l’orgueil, pour être admiré, le négoce avec Dieu, « si je fais cela, tu m’accorderas ceci »,

Les vrais serviteurs ne cherchent pas à se servir de Dieu pour arriver à leurs fins, mais ils laissent Dieu les employer pour accomplir ses plans à lui.

La vertu est le renoncement à soi. C’est difficile, c’est le lieu d’un combat.

Comment réagissons nous lorsque l’on nous demande un service que nous estimons méprisant, ou alors en nous donnant des ordres comme si nous étions leurs inférieurs ? Comment notre cœur réagit il ?

Nous voulons bien être serviteur, mais nous voulons encore plus souvent être des serviteurs dirigeants…

 

Etre à sa place

Si j’écoute et si je sers, alors :

  1. Je suis là où je dois être : Marie ne réagit pas, elle ne répond pas, elle ne se lève pas, elle laisse sa défense à Jésus
  2. Je reçois ma récompense de Dieu seul : Servir sans regarder à ce que font les autres : quand nous servons, nous n’avons pas le temps de critiquer ou de nous plaindre, en réalité le temps passé à critiquer pourrait être utiliser à servir. Marthe en regardant sa sœur et en la critiquant a perdu son cœur de servante. Les vrais serviteurs ne se plaignent pas des injustices ni de leur sort, et ils ne critiquent pas ceux qui ne font rien, ils font totalement confiance à Dieu et continuent de servir.

 

Nous avons tous un rôle à jouer. Ce rôle devant Dieu se découvre dans la prière, là où Dieu se fait entendre et transforme votre cœur et votre vie. Alors vous découvrirez non seulement que vous est fait pour servir Dieu et les autres, mais aussi et surtout vous découvrirez où est votre place devant Dieu ! Et vous aurez la joie de servir là où vous est fait pour servir.

Beaucoup d’entre vous ont trouvé leur place, beaucoup d’entre vous se posent la question : où est ma place ? Vous pouvez m’écrire.