Comment entrer dans le Royaume des cieux ?

Homélie du dimanche 16 février 2020, par le père Hugues, et témoignage de Aude et Thierry.

Il n’y a pas de vie chrétienne sans Jésus Christ. Il n’y a pas de chrétiens sans Jésus Christ. Le christianisme n’est pas une idéologie, un programme, une morale, un code de conduite, ce n’est même pas un credo. Le christianisme c’est d’abord une personne et l’amitié pour cette personne, Jésus Christ. Le christianisme ce sont des personnes qui ont senti un appel à suivre une personne spécifique, Jésus Christ. Pas n’importe quelle personne; Jésus n’est pas un gourou, un leader politique, un chef de clan. Jésus est la seule personne à être morte et à être ressuscité. Il est le seul a avoir vaincu la mort et le mal. Il est le seul à avoir sondé les profondeurs de l’existence humaine.

Suivre Jésus c’est vivre une vie nouvelle; une vie qui n’est plus fondée, construite, sur nos propres sentiments, jugements, impressions, plans, mais une vie qui est construite sur Lui. Une vie qui n’est plus conduite par la peur, la culpabilité, la recherche du plaisir immédiat, mais conduite par l’Esprit de Jésus. L’enjeu fondamental de la vie chrétienne ce n’est pas l’obéissance à des commandements, tu dois faire ceci ou cela; c’est la dépendance vis à vis d’un autre que nous qui nous aime infiniment et en réalité c’est beaucoup plus exigeant. Mais là est le vrai bonheur. Vous n’avez pas la responsabilité de votre propre bonheur ! Un autre que vous est prêt à vous le donner. Vous n’avez pas à vous battre pour devenir parfait, un autre que vous est prêt à le faire pour vous. Jésus dit ceci :

« Venez vous tous qui peinez sous le poids du fardeau et moi je vous soulagerai »

Si un jour vous vous êtes perdu en foret ou en montagne, vous avez fait l’expérience d’une vie dans l’impasse, d’une vie mortelle sans issue; et tout d’un coup vous avez trouvé un échappatoire qui peut être est venu d’un autre. L’autre fut votre chance de survie.

Vous ne pouvez pas mener votre vie seulement avec vous même ou par vous même. Vous avez besoin de quelqu’un qui prendra soin de vous, qui vous soulagera pour que vous puissiez mener une vie belle et féconde. Sans doute avec des difficultés, mais une vie heureuse.

Partir du coeur

La vie commence du coeur, du plus profond de votre être.

L’enjeu est de parvenir à son coeur !

Le christianisme n’est pas une morale de la loi : bien/mal, interdit/permis. C’est une morale du coeur. Et Dieu sonde les coeurs, car Dieu est dans votre coeur.

« Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son coeur » (13,19)

Dieu parle au coeur de l’homme.

Parvenir à son coeur c’est trouver Dieu, le rencontrer, entrer en dialogue avec Lui et puiser auprès de Lui l’énergie nécessaire pour vivre.

Jésus dit : il vous a été dit, et moi je vous dis.

« Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. »

Certes la plupart d’entre vous vous n’avez jamais tué quoique se soit. pourtant, regardez votre coeur ! Votre bonheur commence là ! Agir selon la loi et non selon le coeur c’est être double, incohérent, hypocrite.

« c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle. » (12,34)

C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur. (18,35)

Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. (22,37)

La découverte de son coeur, et le dialogue avec Dieu qui s’en suit, commence avec la prière et la lecture de l’Ecriture. C’est ainsi que toute vie chrétienne authentique commence, débute. C’est ainsi que Dieu petit à petit transforme votre coeur, toute votre personne et toute votre existence.

Laisser Dieu agir

Dépendre de Dieu pour vivre.

En fait la première action de Dieu c’est de vous aimer. Trouver Dieu en son coeur, c’est découvrir son amour.

Se reposer sur Dieu c’est découvrir son amour. Il n’y a pas de vie réussie sans amour. Et Dieu veut vous montrer qu’il vous aime, car l’amour sur terre est fragile mais son amour à Lui est solide.

Les exigences que vous avez entendues, sont inaudibles car écrasantes sans au préalable savoir que Dieu est miséricorde, pardon.

Apprenez à vous reposer sur la force de Dieu ! Si vous êtes dans une impasse avec une personne, que vous ne savez pas comment vous réconcilier avec elle, si vous êtes dans une impasse avec votre conjoint, laissez Dieu agir; confiez lui cette souffrance et croyez qu’il agit même si vous ne sentez rien, ne voyez rien. Dieu est agissant ! Ce n’est pas un Dieu attentiste ! Il saura vous conduire, vous donner la bonne idée, l’énergie nécessaire pour aller dans tel ou tel endroit, pour rencontrer telle ou telle personne. Ne croyez pas que c’est la fin ! Sans Dieu sans doute, mais pas avec Lui !

Agir comme Dieu

L’observation de cette exigence est le fruit du travail de Dieu en vous.

Partant de Dieu, vous agirez comme Dieu. Pas comme Dieu le veut seulement, mais comme Dieu agit, ça viendra de votre coeur, de l’intérieur.

Il ne s’agit pas de briller ou de satisfaire son égo. Il s’agit d’être vraiment soi même, ie une personne aimée faite pour aimer.

La Gloire de mon Père

La Gloire de mon Père Homélie pour le dimanche 28 juin 2020 par le père Hugues Jeanson Le Christ s’est identifié à l’humanité Il est la vigne, nous les sarments : il n’est pas vigne sans nous et nous ne sommes pas sarment sans lui. Il y a comme une identification...

Comment se tenir devant Dieu ?

Homélie du dimanche 21 juin 2020 - messe de 11h -  par le père Hugues Jeanson« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. » Question du rapport à Dieu :...

Le Christ ou la vie

Homélie du dimanche 21 juin 2020 - messe de 9h15 - par le père Nathanaël Valdenaire.

La nourriture de l’âme pour aimer

Homélie du dimanche 14 juin 2020 - messe de 11h à l'occasion des Premières Communions des enfants de la Paroisse - par le père Nathanaël VALDENAIRE

La Trinité et moi

Homélie du dimanche 7 juin 2020 - messe de 9h15, par le père Hugues Jeanson La Trinité, circulation d’amour « Tendre et miséricordieux » Immense respect, attention, soin porté à l’autre; de tous envers tous ! Don de soi aux autres : je ne vis pas pour moi mais pour...

Pourquoi et comment demander l’Esprit Saint ?

Homélie du dimanche de la Pentecôte 2020, par le père Hugues JEANSON Pourquoi demander l’Esprit L’image du feu Chaleur : réconfort dans le froid; convivialité Lumière : voir dans l’obscurité Cuire : Donne de l’énergie, ce n’est pas un feu qui détruit donc pas de peur...

Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive !

Homélie de la Vigile de Pentecôte - samedi 30 mai 2020 - par le père Nathanaël Valdenaire

Avec le Christ glorifier Dieu

Homélie du père Nathanaël pour le dimanche 24 mai 2020 - messe de 11h "Avec le Christ glorifier Dieu"  

Comment attendre l’Esprit Saint ?

Homélie du jeudi de l'Ascension par le père Hugues Jeanson Jésus quitte ses disciples. Ils ne l’ont plus avec eux. Et c’est un vrai manque. Le ressuscité avec tous ses « pouvoir » n’est plus là avec eux. Leur « superman » est parti, après 40 jours passés avec eux....

Comment montrer à Jésus que je l’aime ?

Homélie du dimanche 17 mai 2020 - messe de 10h30 - par le père Hugues JEANSON Comment montrer à Jésus que je l’aime ? Contexte : Jésus va partir. Jeudi prochain, Jésus va « monter » vers son Père et apparement nous laisser, nous abandonner. A priori, que Jésus nous...
Share This