04 72 41 18 05 contact@saintnizier.fr
Sélectionner une page

Homélie du père Hugues Jeanson pour ce 5ème dimanche de carême.

Je suis la résurrection et la vie

Quelques notes :

Jésus est la résurrection et la vie

« Moi, je suis la résurrection et la vie. »

  • Pas de vie véritable sans Jésus
  • Vie offerte par Jésus aujourd’hui !

Comment ?

Passer d’un savoir, « oui je sais » à la foi, « oui je crois en toi ».

Comme Marthe, passer de :

« Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »

à « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

  • Choisir Jésus comme le centre de ma vie, comme l’initiateur de ma vie; renaitre comme Jésus l’indique à Nicodème :

« Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. »

  • Choisir de tout lui remettre : mon travail, ma famille, mes enfants, ma santé, mes relations familiales, amicales, mon argent…

Ainsi TOUT pourra contribuer à mon bien ! Meme les difficultés, meme les conflits, meme la mort, meme la maladie…

Jésus donne moi la vie ! Jésus guérit moi de mes maladies ! Jésus sort moi de mon tombeau ! Je crois en Toi !

Jésus ne triche pas avec le monde, il le prend tel qu’il est

  • Dieu est venu habiter dans un monde cassé. Il en a souffert, cf il pleure devant le tombeau de Lazare.
  • Et il ne le transforme pas d’un coup de baguette magique.
  • La guérison opérée par Dieu n’est pas d’abord la santé du corps, mais la santé de l’Esprit, ie la liberté et la responsabilité. Voilà le fruit de la résurrection aujourd’hui dans ma vie.
  • Dieu veut que nous travaillons à la restauration du monde, à sa ré À notre propre rédemption, et à celle de l’humanité et du monde. Le pape François écrit au 217 de Laudato Si (jour 4, semaine 4) :

« Vivre la vocation de protecteurs de l’oeuvre de Dieu est une part essentielle d’une existence vertueuse; cela n’est pas quelque chose d’optionnel ni un aspect secondaire dans l’expérience chrétienne »

Nous avons à nous engager pour que le monde aille mieux.

Jésus apprend moi à vivre dans ce monde cassé, à ne pas me réfugier dans le rêve, à prendre ma part pour que ce monde soit plus beau, plus humain;

Jésus vient au secours de mon découragement, de mon cynisme, de la critique qui habite mon coeur.

Jésus paye le prix

« Par elle le fils de l’homme soit glorifié » : ce n’est pas un spectacle. « je vais guérir le malade » ! Jésus va donner sa propre vie pour que nous vivions. Et ce don passera par la mort effective. Sortir Lazare de son tombeau n’est pas un tour de magie, cela procède d’un échange : Jésus meurt !

En 12,25 : « Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. »

Le dynamisme de la vie spirituelle est un dynamisme de don de soi, de mort à soi-même; la vraie vie consiste à la donner.

Jésus apprend moi à donner ma vie, que je connaisse la joie qui habite ton propre coeur.

Jésus est la résurrection et la vie.

Avec Lui, dès aujourd’hui, parce que je crois en Lui, je ressuscite et je vis la vie véritable qui vient de Dieu et que le monde ne peut pas donner. Il n’y a pas de vie sans Jésus, il n’y a pas de bonheur véritable sur terre sans Lui. Parce qu’il a vaincu la mort ! Et que sans Lui, nous vivons une vie de mort.

Choisissons Jésus comme le centre de notre vie : m’engager à lui donner ma vie; ça passe par des choses très concrètes:

Seigneur je te donne mes loisirs, mon travail, mon couple, l’éducation de mes enfants, mes parents, mon compte en banque, …

Share This