La conversion à l’école de Zachée

Homélie du dimanche 3 novembre 2019, par  le père Hugues

« La conversion à l’école de Zachée »

 

 

Zachée est l’exemple parfait dans l’évangile de Luc de la conversion.

avant, Zachée est riche. La richesse est un frein à la conversion, mais elle n’empêche pas la conversion. Zachée est petit

Mais là n’est pas le problème. Il est petit :

 

Avant:

  1. Zachée est riche

Il est comme le riche Lazare et le jeune homme riche. La richesse est un handicape pour la conversion. Mais Zachée va montrer qu’elle ne l’empêche pas.

  1. Zachée est petit

Cette petite taille est un handicape dans la foule, dans la société, mais au contraire de la richesse, elle facilite la rencontre avec Jésus.

Quelles sont vos petitesses ? Ce que vous n’aimez pas beaucoup chez vous, ce dont vous n’êtes pas fier, vos manques, vos fragilités ?

  1. Zachée veut voir Jésus

Là est le moteur de la conversion, là est la cause principale de la conversion de Z. Il a un grand désir, il est prêt à se mêler à la foule des juifs, alors qu’ils le haïssent, pour seulement apercevoir J.

Quels sont aujourd’hui vos désirs ? Avez vous (encore) un grand désir ?

Désirez vous vraiment les changements de vie dont vous rêvez ?

 

Après:

  1. Zachée se tient debout et s’adresse directement à J

« debout » dit son assurance nouvelle. Il existe aux yeux de Jésus et pas aux yeux de la foule. Il affronte le mécontentement de la foule. La décision qu’il prend est devant Dieu, pas devant la foule.

C’est son coeur qui parle et pas sa peur.

  1. Zachée donne la moitié de sa fortune et avec le reste il rembourse 4x ceux qu’il a volé

Le changement est spectaculaire !

« Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir » dit la Bible.

Dieu donne. Ressembler à J c’est apprendre à donner. Donner de ce que je possède. Il y a une manière de posséder qui garde, qui retient, qui accapare, et il y a une manière de posséder « pour les autres » : ce que j’ai n’est pas seulement pour moi, c’est aussi « pour les autres » ?

Je suis doué pour les études : comment le vivre « pour les autres » ?

J’ai du temps, comment le dépenser « pour les autres » ?

J’ai de l’argent, comment l’utiliser « pour les autres » ?

 

Que s’est il passé?

  1. Une rencontre : Jésus s’est invité et Zachée l’a accueilli

Jésus s’invite dans la maison de Z et la lumière de l’ES éclaire la conscience de Z.

Il n’y a pas de conversion, de changement dans votre vie, sans la présence et l’action de J.

La rencontre physique et matérielle, s’accompagne d’une rencontre intérieure et spirituelle.

La communion eucharistique est aussi à la fois une rencontre physique et intérieure ! Entendez J qui vous dit : « N., descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » J aujourd’hui est pressé de vous rencontrer !

  1. la joie : Zachée a éprouvé la joie de la présence de Dieu

La miséricorde : Zachée s’est laissé regarder par Dieu sans peur, il expose aux yeux de tous ce qu’il va faire

 

Que ce jour soit un jour de conversion !

Désirer changer de vie, désirer voir Dieu : quelle conversion attendez vous ? Quel est votre désir, là, maintenant, de communier tout à l’heure ? Qu’allez vous dire, demander, à Jésus ?

laissez jaillir la joie; cultivez la joie; faites mémoire d’un événement de joie récent et goutez la joie de la communion.

Donner : vivez « pour les autres »; donnez avec joie, donnez dans la joie; que seriez vous heureux de partager avec d’autres ? Faites le, prenez l’engagement de le faire, notez le et prenez date.

Apprendre à aimer à l’école du Père

Homélie du père Hugues, pour le dimanche 23 février (messe de 10h30)Dans les 5 objectifs du chrétien, ce pour quoi vous êtes sur terre, prier, vivre en frère et soeur, grandir, servir et évangéliser, il y a le 3e grandir. Grandir spirituellement. Se laisser...

Comment entrer dans le Royaume des cieux ?

Homélie du dimanche 16 février 2020, par le père Hugues, et témoignage de Aude et Thierry.Il n’y a pas de vie chrétienne sans Jésus Christ. Il n’y a pas de chrétiens sans Jésus Christ. Le christianisme n’est pas une idéologie, un programme, une morale, un code de...

Comment être sel de la terre ?

Homélie du dimanche 9 février 2020, par le père Hugues Jeanson "Comment être sel de la terre ?" Comment être sel de la terre et lumière du monde ? Un appel et une mission : « vous êtes »; responsabilité des chrétiens baptisés devant Dieuet devant le monde.Qu’est ce...

Se présenter à Dieu tout entier

Homélie du père Nathanaël Valdenaire pour la fête de Présentation du Seigneur au Temple. "Se présenter à Dieu tout entier"

Une Parole vivante

Homélie du dimanche 26 janvier (matin) - dimanche de la Parole de Dieu - par le père Hugues.

L’Agneau de Dieu

Homélie du dimanche 19 janvier 2020 - messe de 10h30 - par le père Nathanaël. "L'Agneau de Dieu"

Bénis de Dieu, pour être passeurs de sa bénédiction

Homélie du dimanche 12 janvier 2020, par le père Pierre-André, en deux parties, avec le témoignage de Ghuillem.

Avec les mages, lever les yeux, se mettre en route et s’offrir

Homélie du dimanche 5 janvier 2020 - solennité de l'épiphanie du Seigneur - par le père Nathanaël.Avec les mages, lever les yeux, se mettre en route et s'offrir (inspirée de l'homélie du pape François pour l'épiphanie 2018) Aujourd'hui nous fêtons donc l'épiphanie :...

Dieu et la famille

Homélie de la fête de la Sainte Famille - dimanche 29 décembre 2019 - par le père Nathanaël "Dieu et la famille"Dieu a voulu naître dans une famille humaine Aujourd'hui nous sommes invités à contempler cette scène de l'enfant Jésus entouré de son papa et de sa maman....

Messes de Noël

Retrouvez les Homélies de Noël (nuit et jour de Noël), par les père Hugues et Nathanaël Homélie de la nuit de Noël - père Hugues Jeanson Homélie du jour de Noël - père Nathanaël Valdenaire
Share This