Paray été 2019 – témoignages de participants

Un bon nombre d’entre nous ont eu la chance de vivre une session à Paray cet été !

Nous étions ainsi invité par notre curé à

  • pour prendre un temps de ressourcement pendant les vacances d’été,
  • pour re-découvrir Paray-le-Monial en Bourgogne où Jésus est apparu et a montré son cœur,
  • pour grandir dans notre foi, dans la joie quelque soit notre âge…

Voici les témoignages de plusieurs d’entre nous qui y ont été :

Témoignage de Vincent :

Cette année, pour la 2e fois, Camille et moi nous sommes inscrits en famille à la session paroissiale de Paray Le Monial.

L’année dernière à la fin de la session, ça nous paraissait une évidence que l’on se réinscrirait. Mais l’année passant, l’organisation des vacances se précisant, nous commencions à hésiter, tiraillés par l’envie de vacances en familles, avec des amis, sans la paroisse,  avec?

Portés par une belle année à Saint-Nizier, nous décidons de bousculer notre agenda et envoyons notre bulletin d’inscription. Nous verrons nos amis à un autre moment dans l’année !

Sur la route nous discutons avec Camille. L’année prochaine nous changerons surement de lieu, on ne va quand même pas venir TOUS les ans à Paray, il y a surement plein d’autres choses à voir, à faire, d’autres sanctuaires…

Nous arrivons donc le mardi à Paray, d’abord saisis par le monde. Quel contraste après nos quelques jours de marche en montagne.

Première louange, première messe, premiers témoignages. Le soir nous nous regardons en souriant. Nous venions de comprendre que cette session estivale n’était plus une option dans nos étés. Nous décidons au contraire qu’elle devait devenir le pivot de nos vacances.

Nous avons vécu ces 5 jours comme une charge accélérée permettant de remplir nos batteries spirituelles pour cette nouvelle année.

Et lors du débriefing avec les enfants, lorsque nous leur demandons : « alors l’année prochaine, on y retourne ou pas ? » , la réponse ne se faire attendre : « mais en fait c’est même pas une option maman!».

Que vivons-nous à Paray ?

La Joie

Pendant 5 jours on vit une vraie joie. La joie d’être là, la joie des rencontres, la joie des enseignements, la joie de la messe quotidienne, des louanges. Et rapidement on comprend que cette Joie elle ne vient pas de nous mais de Jésus qui nous ouvre son cœur.

La Paix

La sensation que le temps s’arrête ou du moins que seul ce qui nous élève continue. Nous sommes loin des inquiétudes du quotidien, des mauvaises nouvelles du monde. Nous vivons apaisés.

La Fraternité

Fraternité partagée avec des frères et sœurs de Lyon que l’on connaît mais aussi avec des paroissiens avec qui nous partageons nos dimanches sans vraiment se rencontrer.

Également avec toutes ces personnes que Dieu place sur notre route pour nous dire qu’Il est présent, maintenant, au milieu de nous.

Témoignage de Clémence :

Cette année aura été pleine de « premières fois ». Jʼai vécu mes premières messes, mes premiers cours de catéchisme, ma première communion et mon premier Paray ! En effet, je suis allée vivre ma première session avec la paroisse. Et cʼétait incroyable! Avant dʼaller vivre cette session, je vivais un vrai désert spirituel et je nʼétais pas dans les meilleures dispositions avant dʼarriver.
Cependant, en arrivant là-bas, jʼai été envahi par une vague dʼamour et de bienveillance. Je me suis sentie accueillie, tout le monde est très avenant, souriant et cela fait du bien ! À ce moment-là, jʼai vraiment ressenti la présence de Jésus au milieu de nous et de son cœur brûlant dʼamour pour nous tous.
Jʼai vécu pleins de beaux moments, notamment les temps de louanges où je me suis sentie vraiment portée et où jʼai réussi à mʼabandonner au Seigneur pour chanter sa louange.
Un autre temps fort de cette session aura été lʼadoration. Cʼest lors de lʼun de ces temps que jʼai réussi à écrire une lettre de réconciliation à ma grand-mère avec qui jʼétais fâchée depuis 6 ans. Jʼai réussi à lui dire tout ce que jʼavais sur le cœur, à lui dire à quel point elle avait pu me blesser pendant mon enfance tout en lui disant que jʼétais prête à la pardonner. Je lui ai envoyé cette lettre. Et à mon retour de Paray, elle mʼa appelé. Nous avons discuté et je suis allée lui rendre visite pendant une journée. Et cʼétait vraiment une très belle journée
avec elle. Je rends grâce à Dieu pour cette réconciliation, car cʼest Lui qui mʼa donné la force et les mots pour réussir à pardonner.

Témoignage de Victoire :

Ma première venue à Paray, je la dois à mes parents qui nous y ont emmenés en famille lorsque j’avais 10 ans. Dans un élan de courage, mon père s’était laissé tirer par ma mère, mais la motivation prit un sacré coup dans l’aile notamment quand il fut confronté aux nuits sans sommeil, serré avec ses 6 enfants dans un logement économique. Mais la sidération l’emporta sur l’idée de faire demi-tour lorsque des communautaires de notre ville, que nous connaissions pourtant très peu, nous cédèrent leur place dans un logement plus confort, pour assurer une session paisible à cette tribu et surtout à ce chef de famille.

Arrivée à l’âge adulte, j’y suis retournée avec entrain, tirant mon propre mari qui, ô joie, partage mon enthousiasme.

Cet été, nous y avons conviés mes parents, comme en remerciement de cette découverte que nous avions faite ensemble, et pour le plaisir de revivre avec eux une session de l’Emmanuel. Point trop n’en faut pour mon paternel ! En revanche, ma mère nous a suivis avec ferveur. C’était l’unique semaine de vacances de mon mari, qu’il a accepté de bon cœur de vivre avec sa belle-mère, première grâce ! Dieu nous a permis de partager de bons et beaux moments. Le plus touchant fut sans doute la vue de cette mère de famille à la messe de clôture, seule et éplorée, elle qui avait été si généreuse il y a vingt ans. Elle s’est effondrée dans les bras de ma mère qui s’était approchée, la pauvre prenait des traitements lui faisant perdre la mémoire et elle cherchait pour la énième fois son sac à main dans une tente de 5000 personnes. Maman l’a écoutée et consolée et… a retrouvé le sac à main ! Il a fallu attendre 20 ans, mais ce modeste service en retour du leur fait partie des joies simples et vraies de Paray le Monial.

J’ai demandé à Papa pour mon anniversaire de nous rejoindre pour Paray 2020, priez avec moi pour que le fruit mûrisse pendant l’année !!

 

Une session à Paray c’est comment? Découvrez le ci-dessous :