Comment prier pour devenir des Saints?

Homélie du dimanche 20 octobre 2019 – messe de 10h30 – par le père Hugues Jeanson.

“Comment prier pour devenir des Saints?”

Foi justice prière. Trois mots, trois thèmes, de l’évangile et des lectures.

Je vais considérer que vous avez la foi et donc je vais parler de ce que dans la foi vous vivez, à savoir la prière et la justice. Ou plutôt la prière pour la justice. Dans la foi, vous priez, et dans la foi, vous êtes justes de la justice de Dieu. Que vous donne la prière ? La justice !

« 07 Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? »

Vous priez pour devenir des justes, vous priez pour que les autres deviennent aussi des justes, et comment prier pour cela ? dans la joie, dans la persévérance, et avec les autres. Voilà mes trois parties.

Priez pour la justice

Qu’est-ce que la justice donnée par Dieu ?

Oui que Dieu me fasse justice : qu’il fasse de moi un juste;

Quand je demande à Dieu de me faire justice, que Dieu rende justice, cela ne marche pas exactement comme avec un juge humain. Quand vous allez au tribunal vous attendez que la justice vous rende justice, ie que vos droits soient reconnus et que vous obteniez réparation d’un tort subi.

Dieu n’est pas un juge qui sur terre vous rendra justice ainsi. Non que Dieu soit insensible aux injustices de notre monde, dont nous sommes les premiers responsables; mais la motivation première de Dieu est la vie de l’homme, et pour ce faire son premier moteur c’est sa miséricorde. Si Dieu rendait justice à la manière humaine, nous serions tous déjà morts. Or Dieu veut que l’homme vive ! Qu’il vive vraiment. Et pour ce faire Dieu ne regarde pas d’abord le mal que nous avons fait mais le bien que nous allons faire ! Voilà comment marche la miséricorde divine.

Dieu croit en vous ! Il sait le bien qui habite en vous et que vous pouvez accomplir. Dieu espère en vous. Voilà comment marche la miséricorde divine.

Vous voyez combien nous en sommes incapables : dès que nous voyons quelqu’un nous le cataloguons en fonction de ce qu’il a fait. Nous l’enfermons dans ses erreurs, fautes, fragilités. Un bon parent encourage son enfant qui est tombé et Dieu fait de même avec vous.

Je suis confiant en Dieu qui travaille en vous, c’est pourquoi j’encourage les gens. J’ai confiance en eux et je leur donne confiance. Personne ne change par la critique, les remarques ! Plutôt leur dire ce qu’ils pourraient être.

C’est une puissance de transformation de l’homme qui d’injuste devient juste. Ce n’est pas seulement un pardon lancé en l’air. Quand Dieu me fait justice, il me fait juste. Et c’est douloureux !

Être juste cela signifie : Que je sois saint, que je ressemble à Jésus, que je vive animé par les fruits de l’ES

Ga 5, 22-23 : « Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. »

Priez pour les autres

Oui que Dieu me fasse justice : qu’il fasse de de l’autre un juste; qu’il change son cœur !

Comment priez vous pour les autres ? Que demandez vous à Dieu pour les autres et comment le demandez vous ?

Pensez à quelqu’un qui vous énerve, pensez à quelqu’un qui vous a contrarié récemment (ne le regardez pas ! Pensez à lui !). bon.

Que ressentez vous ? Qu’est ce que vous vous dites à son propos ? Réagir avec colère, râler contre cette personne, la critiquer intérieurement, honnêtement ça sert à quoi ?

Le mieux que je puisse faire c’est de prier pour elle. Non de prier pour que cette personne brûle en enfer, Dieu n’est pas un juge qui punit, car encore une fois s’il punit l’autre il se pourrait qu’il vous punisse aussi…

qu’est ce que demander justice à Dieu quand on prie pour quelqu’un d’autre ?

Que Dieu transforme son cœur ! Et que Dieu transforme votre cœur pour que vous ayez un regard neuf sur cette personne, un regard de miséricorde. Que c’est dur !

Comment prier?

Priez avec joie :

Paul écrit aux philippiens : « À tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais ».

priez pour les autres avec joie consiste à demander à Dieu qu’il transforme l’autre sans plaintes, sans critiques, sans raleries, mais en rendant grâce à Dieu pour eux.

Prier avec persévérance :

Prier sans se lasser. Nous oublions très vite nos intentions de prière. À tel point que parfois elles sont exaucées mais nous ne nous en rendons pas compte parce que nous les avons oubliées.

La persévérance nous rend plus ferme, nous fait tenir dans le temps. C’est pédagogique de la part de Dieu. Le veux tu vraiment ?

Prier avec les autres :

c’est le sens de la première lecture : Moïse a besoin de ses frères pour prier.

« Un frère appuyé sur un autre frère est une forteresse imprenable » dit le psaume. Dieu ne nous a pas fait pour que nous vivions seuls, mais pour que nous vivions avec les autres. L’homme est un animal politique, un être de relations. Et c’est d’abord vrai pour la vie spirituelle. Dieu veut que nous vivions en famille, en frère et sœur. Et la première tache à accomplir  c’est de prier ensemble, les uns pour les autres.

 

Comment vais je prier maintenant pour que Dieu puisse me rendre juste ?

Je vais prier tous les jours. Prier tous les jours; je ne peux pas passer une journée sans lien avec Dieu; je ne peux passer une journée sans son inspiration, sans son courage et sa motivation;

Je vais prier avec des frères, je vais prier dans un petits groupes. C’est vital. Je ne suis pas plus fort que Moïse, je ne peux pas me faire tout seul. Si je veux avancer dans la sainteté et dans le projet de Dieu pour moi, je ne peux que avancer avec des frères. Je choisis la paroisse par un engagement et je choisis un petit groupe dans lequel je m’engage.