Viser le Ciel c’est l’essentiel

Homélie du 1er dimanche de l’Avent (dimanche 2 décembre 2018-messe de 10h30), par le père Hugues.

 Qu’attendez vous ?

Dieu vous dit aujourd’hui je viens.
La preuve ? Je suis déjà venu il y a 2000 ans et je viens aujourd’hui dans ton coeur par
l’Esprit Saint que je t’envoie tous les jours, toutes les heures, etc.
Le Seigneur vient !
Vous savez qu’il vient, je viens de vous le dire, et lui même vient de vous le dire

Qu’est ce que l’Avent?

La venue du Seigneur a eu lieu il y a 2000 ans, lors de l’Annonciation par l’ange Gabriel à
la Vierge, elle a lieu aujourd’hui dans votre coeur, notamment maintenant à la messe et
par les sacrements, et elle aura lieu à la « fin des temps », quand Jésus viendra avec
puissance et grande gloire.
La venue de Dieu n’a rien d’angoissante, elle est joie, car elle est pour notre bonheur et
notre salut, notre rédemption, « redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption
approche »
La venue du Seigneur tourne notre regard vers le ciel, d’où le Seigneur vient et où l’Eglise
va. Vous etes en chemin pour rejoindre le ciel. Elle est donc une espérance;
La venue du Seigneur crée l’attente dans vos coeurs. Si le Seigneur vient c’est qu’il n’est
pas tout à fait là. La terre n’est pas le ciel, la vie sur cette terre reste imparfaite,
douloureuse et difficile.
La venue du Seigneur est perspective, elle nous recentre sur l’essentiel, le ciel, c’est le
cas de le dire. Je ne suis pas pour ce monde imparfait, je suis pour le ciel de Dieu. Ma vie
trouve tout son sens par rapport à cette vocation pour l’éternité. Vous etes sur terre pour
vivre au ciel, vous etes sur terre pour vivre au ciel et en vivant déjà du ciel.
La venue du Seigneur est une grâce, est la grâce, la vie du ciel déjà donnée.

Pourquoi l’Avent ? Pourquoi le Seigneur vient ? En quoi l’Avent
répond il à une demande de l’homme ?

Le Seigneur vient pour vivre en vous et avec vous;
Pourquoi « venir » ?
Il ne cesse de venir pour reveiller votre désir ! L’annonce de la venue excite votre désir de
le voir chez vous ! Un cœur qui attend, disponible parce que assoiffé et désireux de la
vraie vie.

Le danger de vos vies est l’alourdissement de vos coeurs dans le mal, la sécurité, le
confort, l’abondance, etc.
Dans la parabole du semeur, il y a 3 cœurs non disponibles : dur, superficiel, et inquiet.
Dieu est l’eau qui tombe, la semence et le jardinier. Je suis le sol.
Comment Dieu me jardine ? Par les événements d’abord. Il y a des événements majeurs
heureux ou malheureux comme la maladie, la naissance d’un enfant, l’annonce d’un
mariage, le mariage, la mort d’un proche, le chômage, le divorce, etc. Ces événements
sont une chance car ils sont tous l’occasion pour Dieu de vous travailler de nous former à
son image.
Ai je encore des désirs ? Que désirez vous maintenant ?

Comment accueillir le Seigneur qui vient ?

Désir : L’objectif est de réveiller votre désir du ciel, de Dieu, de la vie spirituel
Faites mémoire d’un moment fort vécu avec Dieu où vous avez senti sa venue, sa
présence.

Avez vous soif de Dieu ? votre coeur est il vide ? Sentez vous ce vide qu’il y a en vous ?
Allez vous crier vers Dieu pour qu’Il vienne ? Etes vous en manque ? Et si vous pensez
être gâté par Dieu, voulez vous demander encore plus ?
Dérangement : Voulez vous encore que Dieu change quelque chose dans votre vie ? Qu’il
vous dérange ? Peut-être etes vous heureux et content avec votre coeur alourdi ?
Notamment, Jésus vous appelle à veiller sur votre intégrité morale : le péché qui
finalement « n’est pas si grave », ce petit défaut que je traine, n’est ce pas l’occasion de
demander à Dieu l’énergie pour à nouveau lutter contre ?
Disponibilité : etes vous disponible dans une attitude d’attente et de veille ? En veillant
dans la prière, en veillant pour accueillir l’autre ! Notamment dans les veilles des jours du 8
décembre ! Disponible gratuitement pour accueillir : accueillir la nouveauté de Dieu et des
autres.