04 72 41 18 05 contact@saintnizier.fr

Paroisse Solidaire

Qu’est-ce que « Paroisse Solidaire » ?

Pour la troisième année, Saint Nizier se mobilise pour accueillir dans un appartement de la paroisse, des personnes de la rue pendant l’hiver et leur offrir, outre un abri, la possibilité de reprendre confiance en elles-mêmes grâces aux relations fraternelles établies dans la durée avec des bénévoles investis dans cette opération. Ces bénévoles se relayeront pour partager, un dîner, une soirée, une nuit, un petit dejeuner avec les personnes accueillies.  Ce sera l’occasion d’expérimenter la joie de vivre une vraie fraternité où chacun se sent accueilli et respecté pour ce qu’il est, sans être réduit à sa situation ou à son état de vie.

« Paroisse Solidaire », c’est l’expérience d’une vie familiale où chacun apprend à aimer gratuitement son prochain. Des amitiés se créent et perdurent même après la fin de l’hiver !

Qui accueille-t-on ?

Nous accueillerons 2 personnes vivant dans les rues du quartier. Elles auront auparavant accepté les règles de vie prévues par la paroisse (vie collective, respect des horaires, pas d’alcool, pas de violence, prise des repas en commun, respect de l’hygiène …).

Organisation

Chaque soirée nécessite l’intervention de 2 ou 3 bénévoles pour les missions suivantes :

19h : accueil

20h : dîner

22h : extinction des feux

7h : réveil

7h15 : petit déjeuner et rangement

8h : départ

Répartition des bénévoles en 3 missions :

Accueil, dîner et nuit : idéalement 4 personnes dont 2 passent la nuit sur place et assurent le petit déjeuner et le rangement des locaux.

Inscriptions

L’investissement des bénévoles se fait « à la carte », aucune compétence n’est requise, l’important est d’avoir envie de rencontrer l’autre, tel qu’il est, sans a priori et sans désir de le « sauver ».

Pour plus d’inforamations, contactez Bertrand : paroissesolidairestnizier@gmail.com

Cette année avec Paroisse Solidaire

« C’est une grande joie de partager des moments si simples et fraternels avec Georges et Mamadou.
Autour du repas ou d’un jeu, nous découvrons les deux invités de Paroisse Solidaire. Georges, libanais de 42 ans, en recherche d’un emploi de professeur et Mamadou (tout juste 18 ans) qui est arrivé il y a une petite année de la Guinée après un périple particulièrement chaotique. Une traversée de la Méditerranée depuis la Libye dans des conditions épouvantables. Notre jeune ami est encore bien traumatisé par toutes ces souffrances. Après quelques mois de scolarité en 3ème à Sainte Marie, il lui a fallu se reposer quelques temps au Vinatier. Il est en bonne voie maintenant et bien pris en main notamment par des gens formidables dont les paroissiens de saint Nizier !
Nous nous réjouissons de ces rencontres qui nous rappellent que le Seigneur est dans tous les coeurs ! »

Marion Palluat de Besset

Mamadou, jeune Guinéen de 18 ans, seul au monde (plus aucune famille) et arrivé en France il y a un an, a rejoint Paroisse Solidaire depuis quelques jours.
Très discret, souriant, il a un besoin réel d’amitié et d’affection.
Scolarisé quelques mois à son arrivée à Sainte Marie Lyon, il s’est mis au français; il comprend tout.
Il retrouve ainsi Georges avec d’autres paroissiens, chaque soir, à 19h30 devant le 1 rue St Nizier.
Paroisse Solidaire invite un maximum de jeunes de la paroisse à se manifester au mois de MARS en se joignant à ses soirées sympathiques et en s’inscrivant sur paroissesolidairestnizier@gmail.com.
Contact : Gregory 06 19 15 73 41‬

Bonjour à tous,

l’édition 2022 de Paroisse solidaire s’est achevée vendredi 1er avril à 8h.
Nous tenons à vous remercier très sincèrement pour votre participation active et plus que bienveillante.

-Georges a trouvé du travail comme professeur suppléant en physique-chimie, depuis quelques semaines, dans un établissement scolaire à Villeurbanne. Il va loger dans la maison des Pères Maristes de Sainte-Foy-les-Lyon.

-Pour Mamadou, c’est plus compliqué. Son dossier de « demande de droit d’asile » va être re-présenté à la Commission Nationale du Droit d’Asile à Paris, le 25 avril. Il avait été débouté en premier jugement au prétexte que les très mauvais traitements qu’il a subis l’ont été en Lybie, qui n’est pas son pays de naissance, la Guinée.

Si réponse négative, il sera en situation irrégulière et devra être envoyé chez lui.

Si elle est positive, alors, certaines des personnes de l’association qui l’on accueilli comme mineur, et qui ont accepté de continuer à l’aider depuis qu’il est majeur (juin 2021), ont d’ores et déjà posé des jalons pour essayer de lui donner un avenir qui de toutes les manières sera compliqué parce que notre « ami » est seul. Le temps de son passage à la CNDA, il couchera dès demain soir, dans un lieu d’accueil « hôtel collectif ». Il a la possibilité de passer ses après-midis dans un GEM (groupe d’activités) situé dans le quartier de la SOIE à Villeurbanne. Le mercredi, il suivra des cours de dessin.
Heureusement, il n’est pas seul et c’est tant mieux.

Nous vous souhaitons de belles fêtes de Pâques,
Marion, Grégory et Bertrand

ICI, le RIB de Gwenaelle Crenn, la responsable de l’association Collectif A.MI.E qui a accueilli Mamadou. Comme expliqué plus haut, comme notre « ami » est majeur, certains membres de cette association financent maintenant sur leurs deniers personnels son téléphone, sa carte TCL, ses soins médicaux, son déjeuner…et à partir de demain vendredi 2 avril,  ses nuitées pour 22 euros.

A votre bon cœur, avec grande gratitude.

Quelques souvenirs de l’année dernière :

3 personnes de la rue ont été accueillies dans le cadre du projet : Didier, Nicola et Renato.

Les soirées se sont enchaînées : raclette, tartiflettes, gratins et plats plus légers ont pris leur tour sur la table de la recluserie, les discussions se sont ouvertes petit à petit. Les accueillis, accompagnés par des bénévoles ont participé aux événements de la paroisse  : 8 décembre, 16 décembre…

Puis le quotidien de l’appartement du 1 s’est laissé chambouler par le rythme des fêtes de fin d’année, et de début d’année ! Le 24 décembre, les accueillis ont participé à la préparation de la soirée de Noël avant d’aller à la messe avec les bénévoles présents puis de fêter Noel avec les prêtres et des paroissiens autour d’une bonne table ! Pour le 31, accueillis et bénévoles ont été invités par l’association Lazare (qui développe des habitats partagés) pour un moment de fête et de partage.
Enfin, moment fort le 6 janvier lors du partage d’une galette pour l’Épiphanie avec Monseigneur Gobillard !

La famille s’est ensuite aggrandie avec l’arrivée d’Emile, un jeune Rwandais qui s’est rapidement intégré dans le quotidien de l’appartement, les bons plats de chacun, les parties de UNO qui s’enchaînent, et le passage quotidien de tous les bénévoles.

Le parcours Alpha

Découvrir
Share This