04 72 41 18 05 contact@saintnizier.fr
Sélectionner une page
Homélie : Comment vivre en attendant Dieu?

Homélie : Comment vivre en attendant Dieu?

« Comment vivre en attendant Dieu? »

Découvrez l’homélie du 4ème dimanche de l’Avent (22 décembre 2019) par le père Hugues.

 

Ce texte en deux parties révèlent comment Dieu vous accompagne dans votre vie. Il s’agit d’un engendrement à deux formes :

La suite des générations, c’est votre histoire : vous ne venez pas de la lune, vous etes issues d’une lignée, au sein d’une famille, et vous etes le fruit d’une histoire, votre histoire, avec des rencontres et des événements heureux et malheureux.

L’action de l’ES qui tout d’un coup change le cours des choses, c’est la naissance de Jésus en Marie, sans l’action de Joseph.

Le temps long et le kairos, l’événement.

Dieu m’accompagne dans une histoire

La grace ne vient pas sans histoire; sans temps long.

Le temps long est une préparation,
c’est le temps de l’entrainement, le temps de l’exercice, le temps des vertus acquises;

Le temps de la préparation

3×14 générations pour parvenir à Joseph, prêt à accueillir la nouveauté qui est en Marie. Dieu a pris un risque ! Mais un risque calculé, car il a attendu que Joseph naisse, il a attendu le bon moment…

Le temps joue en votre faveur, car dans le temps Dieu vous transforme petit à petit, il vous engendre dans le silence. Il sait utiliser tout ce qui vous arrive pour vous transformer et vous modeler. Prenez l’image du potier, vous êtes le vase d’argile, glaiseux que Dieu modèle jour après jour par ses mains. « tout contribue aux bien de ceux qui aiment Dieu »

Dieu attend le bon moment dans votre vie pour intervenir. L’histoire est comme une gestation patiente : quand arrive le terme, l’enfant arrive, la grace jaillit.

Si la grace est moins visible, elle est là : Dieu est avec nous, Emmanuel.

Le temps de l’entrainement :

Si Dieu est avec vous dans votre histoire, il attend votre coopération. C’est pourquoi le temps est un temps d’entrainement, de drill, d’efforts en vue de la vertu. La vertu est une bonne habitude acquise. 5 vertus de base, fondamentales :

  1. La prière quotidienne;
  2. La lecture de la Bible quotidienne
  3. La confession régulière
  4. Le don de mon argent
  5. L’appartenance à un petit groupe

Cet entrainement fait de vous des réceptacles, des personnes prêtes à être rempli, comblées de grace.

Conclusion :

Faites mémoire des interventions de Dieu dans votre vie, interventions, événements qui ont eu un impact profond et durable, ça peut etre des deuils, des maladies, etc. Comment Dieu a t il agi ? Que m’a t il dit ?

Deuxième choses : qui sont vos pères « spirituels » ?

Dieu transforme la vie

Joseph doit épouser Marie. Jusque là rien d’exceptionnel. On attend la ligne suivante de la généalogie. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu : l’ES intervient directement ! Joseph est comme dépossédé de son rôle d’engendreur.

L’action de l’ ES dit :

1 ça nous dépasse : Parfois on demande une intervention divine dans nos vies, mais en réalité nous ne demandons pas une intervention qui vient de Dieu, nous demandons une intervention qui vient de nous mais qui n’est pas notre portée, nous demandons quelque choses que nous maitrisons, que nous connaissons. L’intervention divine nous dépasse !

2 ça bouscule : l’intervention divine met en danger; notre premier réflexe est de la refuser !

3 ça demande acceptation, soumission

C’est l’expérience émotionnelle correctrice. L’evenement qui va provoquer chez vous un profond changement.

patience, perseverance et disponibilité

Je suis peut etre en train de vivre une épreuve;

Je suis peut etre dans une routine;

Comment vivre ce temps « en attendant » ? C’est le temps ordinaire de la vie, c’est le temps ordinaire de la vie de tous.

Rappelez vous que Dieu patiente pour vous faire grace. Il l’ a déjà fait, il le refera. Dieu a encore et toujours des cadeaux à vous faire, quand lui le voudra et comme lui le voudra.

c’est la leçon du temps de l’Avent : savoir attendre, en sachant que le terme viendra assurément.

Apprendre de ce qui m’arrive : il s’agit d’une gestation, l’histoire vous transforme et vous modèle, en bien ou en mal. Que puis je retirer de ce qui m’arrive ? Que puis je apprendre ? Dieu se sert de tout pour vous transformer, pour vous convertir, pour vous modeler. Prenez l’image du potier qui modèle la terre glaise, souple, dans ses mains. Image courante de l’Ancien Testament.

« Tout contribue au bien de ceux qui aiment dieu »

Sachez que vos problèmes sont temporaires

 

Voulez vous changer votre regard sur votre propre histoire ? La voir comme la gestation d’une vie : vous etes en préparation, Dieu se sert de tout pour vous former et vous transformer.

De là faites une prière, non pour que Dieu écarte de votre route les problèmes, mais pour que Dieu intervienne dans votre vie comme il le veut lui !

Faites un acte d’offrande et de dispo totale, en vue de Noel qui approche.

Homélie : Entrer dans une attente active!

Homélie : Entrer dans une attente active!

Homélie du père Pierre-André Chevaux, messe du 1er dimanche de l’Avent 1er décembre 2019 à 10h30

I. Le sens de l’attente

– objet de l’attente: 
la venue du Seigneur à la fin des temps où toute l’histoire de l’humanité sera accomplie et chacun aura la pleine lumière sur sa vie: il nous sera donné de voir le bien que nous avons fait et le mal que nous avons réalisé; ce qui en nous est ajusté à Dieu sera gardé, ce qui ne l’est pas sera détruit.
– signification de l’attente:
      – garder une bonne forme spirituelle
      – enfantement de l’humanité à la vie éternelle; temps de maturation qui suppose de choisir d’être revêtu du Christ et de rejeter ce qui nous éloigne de Dieu.
      – l’attente n’est pas uniquement pour nous: nous portons la faim et la soif des hommes qui cherchent la lumière et ne l’ont peut être pas encore trouvé.

II. Comment entrer dans cette attente active?

– Garder la flamme de la prière:
pour cela 3 conditions
   – durer dans la prière
   – alimenter la flamme par le partage fraternel, des lectures spirituelles, la prière des frères, la confession
   – revenir ponctuellement mais régulièrement au Christ: garder les les yeux, le coeur et l’esprit attachés au Christ.

prendre la décision de prier 1h d’adoration par semaine pendant l’Avent.