La Gloire de mon Père

La Gloire de mon Père

La Gloire de mon Père

Homélie pour le dimanche 28 juin 2020 par le père Hugues Jeanson

Le Christ s’est identifié à l’humanité

Il est la vigne, nous les sarments : il n’est pas vigne sans nous et nous ne sommes pas sarment sans lui. Il y a comme une identification entre Jésus et l’église, représentant toute l’humanité.

Comment a t il fait ?

Par l’incarnation, il s’est fait homme, il est venu demeurer parmi nous; et par la vertu de l’eucharistie, il nous fait demeurer en Lui.

L’eucharistie : il parle et se laisse manger, il se donne; et vertu du sacrement, il rassemble en lui, en son corps qu’est l’Eglise; la communion au corps eucharistique, qui réalise le Christ qui demeure en moi et moi qui demeure en lui

S’identifier au Christ

Par mon propre cheminement : que je ressemble toujours davantage à Jésus Christ. Ma vie est un chemin d’apprentissage dans le but de ressembler chaque jour un peu plus à Jésus, dans le but de vivre chaque jour un peu plus les béatitudes (« heureux les pauvres de coeur, heureux les doux… »). La Parole qu’est le Christ habite en moi et me purifie, c’est à dire qu’elle me rend toujours plus ressemblant à Lui;

Par mon insertion toujours plus profonde dans la famille du Christ qu’est l’Eglise; il n’y a pas de vie chrétienne qui soit solitaire, car l’amour ne se vit pas de manière solitaire. Dieu est amour, Dieu est relation. La vie et la vie chrétienne en particuliers est une école de l’amour et du pardon. Nous apprenons l’amour au contact des autres, au contact des autres que bien souvent nous n’avons pas choisi : les membres de notre propre famille et bien sûr les membres de l’eglise, de la paroisse, les autres chrétiens.

S’aimer les uns les autres, voilà le secret du bonheur et du bonheur du monde ! À nous chrétien de montrer que c’est possible ! Et n’oublions pas que sans le Christ nous ne pouvons rien faire… sans Dieu nous ne savons pas aimer.

Comment ?

Je vais redire ce que j’ai toujours dit :

Le baptême !

La prière personnelle

La méditation de l’Ecriture

La participation à l’eucharistie

L’appartenance à un petit groupe

Comment se tenir devant Dieu ?

Comment se tenir devant Dieu ?

Homélie du dimanche 21 juin 2020 – messe de 11h –  par le père Hugues Jeanson

« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. »

Question du rapport à Dieu : quel est le plus important ? Le regard des autres ou le regard de Dieu ?

Quel est le regard de Dieu sur moi ? Un maitre sévère et redoutable ou un père aimant et patient ?

L’Amour

« Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux. »

« Tu me plais » : pas besoin de faire pour plaire

C’est le sens du baptême d’un bb. « je t’aime, tu es mon enfant ». c’est gratuit.

Dieu vous aime tel que vous êtes !

Pas de peur ! « soyez sans crainte », « n’ayez pas peur »

Peur de la justice de Dieu ? => la miséricorde

 

La Miséricorde

« par le péché est venue la mort »

Ne pas obtenir ce que nous méritons

Le prix de la miséricorde : le sacrifice de Jésus sur la croix

Plus de culpabilité qui pourrit l’intérieur. La peur de nos péchés passés « à payer » n’existe plus !

Mon véritable ennemi est le péché !

La Grâce

« par le péché est venue la mort »

Ne pas obtenir ce que nous méritons

Le prix de la miséricorde : le sacrifice de Jésus sur la croix

Plus de culpabilité qui pourrit l’intérieur. La peur de nos péchés passés « à payer » n’existe plus !

Mon véritable ennemi est le péché !

 

Prendre un effort : prier cette semaine, aller me confesser, donner quelque chose (temps, argent, etc), annoncer à quelqu’un le règne de l’amour de Dieu.