Tous les jeudis, pendant l’Avent

Tous les jeudis, pendant l’Avent

Messes de l’aurore 

Venez vivre 3 temps exceptionnels de se préparer à Noël en participant aux messes de l’aurore 

les jeudis 5, 12 et 19 décembre à 6h30 dans l’église.

Suivies d’un petit déjeuner au 4 rue Saint-Nizier.

Viens Seigneur Jésus, nous t’attendons.

Participez à la mission du 8 décembre !

Participez à la mission du 8 décembre !

Durant les 4 jours de la Fête des Lumières, notre église ouvre ses portes et invite tous ceux qui le désirent à entrer, se réchauffer, se rencontrer et s’ils le souhaitent à déposer une intention, un lumignon…

Afin d’aider ces « pèlerins » à vivre les démarches proposées, nous avons besoin de chacun de vous pour les accueillir, les accompagner et leur apporter votre propre témoignage.
Pour l’édition 2019, la mission se déroulera sur les 4 soirées de jeudi 5, vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 décembre ainsi que le samedi et le dimanche après-midi dès 15h30.

Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire avant le 1er décembre :

 

Notez également :

Les horaires des messes :

le 5 et 6 décembre : 18h30

le samedi 7 décembre : 12h30

le dimanche 8 décembre : messe du dimanche à 10h30 et 18h30

le lundi 9 : messe l’Immaculée Conception à 19h


Bonne fête de l’Immaculée Conception…
et rendez-vous ce jour-là à Lyon pour la Fête des Lumières!

“Bonjour à tous. Nous sommes ici parce que nous avons connu l’église Saint Nizier et toute sa communauté à l’occasion du 8 décembre 2016
Rémy et moi nous fréquentions depuis une dizaine de mois environ et ni lui ni moi n’étions issus de familles pratiquantes mais Rémy a eu l’idée ce soir-là de
rentrer dans l’église Saint Nizier.
Nous avons été agréablement surpris de l’accueil très chaleureux qui nous a été fait : des paroissiens distribuaient à tout un chacun des tisanes, catholiques, non
catholiques, touristes, paroissiens, tout le monde était le bienvenu. Ajoutez à cela des bougies qui
illuminaient l’autel et qui étaient tout autour de la statue de la vierge et des chants. On s’est sentis
apaisés, enveloppés et sereins.
Nous avons donc déposé une bougie à notre tour et quand nous nous
sommes retournés, nous nous sommes retrouvés face à un couple de paroissiens qui se sont
présentés, c’était Alix et Gildas. Ils nous ont demandé si on voulait qu’ils prient pour nous. Cette
démarche, pleine de spontanéité et de générosité nous a beaucoup touchés.
Il se trouve que ma petite sœur essayait de tomber enceinte depuis plus de 2 ans et suivait des traitements assez lourds.
Avec Alix, nous avons donc prié pour elle. Puis nous sommes repartis, Rémy et moi, contents de cette
jolie rencontre.
Mais pour autant nous n’étions pas encore prêts à venir plus souvent car nous ne
nous sentions pas encore comme faisant partie d’une communauté de croyants. Notre foi était plutôt privée, intérieure, nous ne pratiquions que très occasionnellement à l’église.

Le temps a passé et 6 mois plus tard, ma sœur nous annonçait qu’elle était enceinte, nous avons tout
naturellement repensé à cette nuit du 8 décembre où des inconnus avaient si gentiment et si
gracieusement donné de leur temps pour prier pour que cela arrive.

Puis en septembre 2017, rémy et moi nous nous sommes fiancés, et il nous est naturellement venu à
l’idée de nous marier ici.  Nous avons donc pris contact avec le père Nathanaël pour savoir
quelles démarches suivre. Entre temps, nous souhaitions avoir rapidement un enfant. Et bien, hasard
du calendrier ou un signe du ciel, le père Nathanaël nous a proposé une rencontre le 8 décembre 2017
et il se trouve également que c’est ce jour-là que nous avons appris que j’attendais un enfant.

Le père Nathanaël nous a proposé de suivre le groupe Alpha
pour répondre à notre questionnement et échanger avec tout type de personnes, croyantes ou non
sur le message de l’église. Nous avons beaucoup apprécié ces rendez-vous hebdomadaires durant
lesquels nous avons appris à connaître des personnes très sympathiques dont certaines avec
lesquelles nous sommes toujours en lien. L’atmosphère chaleureuse et bienveillante nous a encore
touchés.
Après cela, nous avons également suivi la préparation au mariage et à nouveau nous avons rencontré
des gens très sympathiques..
Avant l’idée d’appartenir à un groupe de croyants ne nous était pas familière et n’allait pas de soi, maintenant cela nous semble au contraire une belle expérience à vivre. C’est même vraiment important pour nous.

Ce témoignage montre que les rencontres du 8 décembre peuvent parfois sembler anodines mais le
seigneur sait se placer dans nos vies de manière étonnante et l’accueil et la bienveillance qui sont
transmis à ce moment-là peuvent changer beaucoup de choses.”

Julia et Rémi

Neuvaine à l’Immaculée Conception

Neuvaine à l’Immaculée Conception

Neuvaine de prière à l’Immaculée Conception,
du 30 novembre au 8 décembre

Cette prière, dite chaque jour jusqu’au 8 décembre, est destinée à nous préparer intérieurement à entrer dans les quatre jours de la Mission.
Confions-nous à Marie, l’Immaculée Conception, pour nous préparer à annoncer son Fils pendant ces quatre jours de mission.

  • Réciter la prière de la neuvaine

  • Réciter une dizaine de “Je vous salue Marie”, suivie de trois fois l’invocation: “Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.”

  • Se confesser une fois pendant la neuvaine

  • Communier si possible le jour de la solennité (cette année le lundi 9 décembre)

Cette prière, dite chaque jour jusqu’au 8 décembre, est destinée à nous préparer intérieurement à entrer dans les quatre jours de la Mission.
Confions-nous à Marie, l’Immaculée Conception, pour nous préparer à annoncer son Fils pendant ces quatre jours de mission.

Prière de la Neuvaine

Vierge Marie, Immaculée Mère de Dieu, humble servante du Seigneur,
Bienheureuse êtes-vous, qui avez accueilli la Parole, avec foi.
À l’approche du 8 décembre, nous vous confions ces jours de fête et de mission.
Apprenez-nous à écouter la Parole de Dieu et à nous rendre disponibles pour servir.
Vierge Marie, vous qui avez salué Élisabeth, entraînez-nous à prendre le temps de la salutation, de la rencontre, de la prière et du service.

Conduisez-nous vers votre Fils pour que nous puissions témoigner de Son amour et apporter, avec joie, la lumière de Sa parole.
Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.
Notre-Dame de Fourvière, veillez sur nous.
Saint Joseph, veillez sur nous.
Bienheureux Frédéric Ozanam, priez pour nous.
Vénérable Pauline Jaricot, priez pour nous

Camp ski pour les ados du 2 au 7 mars

Camp ski pour les ados du 2 au 7 mars

Idée de cadeau de Noël exceptionnel ! Camp ski pour les ados du 2 au 7 mars

Camp SKI ! Rêve !

Où ? à Valloire

Pour qui ? Ados de 13 à 17 ans

Quand ? du 2 au 7 mars 2020

Accompagné par les pères Christophe Malric, Vincent Gaisne, Nathanaël Valdenaire et une équipe d’animateurs au top !

Places limitées. Inscrivez-vous vite !

Infos et inscriptions : https://avanceaularge.wixsite.com/camp

Prochain parcours On s’aime…On s’engage ?

Prochain parcours On s’aime…On s’engage ?

Le prochain parcours “On s’aime… On s’engage ?” commence le 13 décembre – Inscrivez-vous avant le 8 décembre !

Parcours destiné aux jeunes qui cheminent dans une relation amoureuse et qui désirent réfléchir à l’engagement du mariage.

Vous vous aimez ? Vous réfléchissez à un éventuel engagement ? Bienvenue !

La paroisse veut vous accompagner au plus tôt dans votre cheminement pour approfondir dans la foi ce qu’est le sacrement du mariage, vous aider à discerner si vous êtes prêts à ce bel engagement.
Le mariage est un grand projet qui rend heureux ! La beauté de cet engagement est qu’il est pour toute la vie ! C’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre du temps pour se poser les bonnes questions, pour se préparer humainement et spirituellement.

À l’issue de ce parcours, si vous décidez de vous marier, nous pourrons bénir vos fiançailles et vous accompagner dans la suite de votre cheminement.

Même si vous avez déjà décidé de vous marier et réservé une date, venez vivre ce parcours pour bien vous préparer à recevoir ce sacrement.

Voici le témoignage de Jérémie et Clémence qui ont vécu ce parcours :

Ce parcours se vit en deux parties, en petit groupe, avec un accompagnement par un prêtre et un couple marié. 

Dates du prochain parcours de décembre 2019 à décembre 2020 :
  • Soirée de lancement du parcours : vendredi 13 décembre 2019 à 20h30 au 4 rue Saint-Nizier. 
  • Première partie sur la foi : tous les jeudis soirs autour d’un dîner (19h45-22h15) du 9 janvier au 26 mars 2020 (sauf le 5 mars) au 4 rue Saint-Nizier + le weekend des 22-23 février 2020.
  • Deuxième partie sur le mariage chrétien : les vendredis soirs 11 septembre 2020, 25 septembre, 6 novembre, 20 novembre, 11 décembre, 18 décembre + le weekend des 9-10-11 octobre 2020 + le dimanche 29 novembre.

On demande un engagement à participer à toutes les rencontres.

Quelles sont les conditions pour pouvoir suivre ce parcours ?

Vous devez avoir le désir de cheminer dans la foi au sein de notre communauté paroissiale : décider d’y venir à la messe le dimanche quand vous êtes à Lyon, de participer à un petit service quand vous êtes présents à la messe.

Le prochain parcours commence le vendredi 13 décembre 2019.

Les places étant limitées, nous vous invitons à prendre dès maintenant rendez-vous avec le père Nathanaël pour discuter avec lui de votre cheminement. Merci de préciser votre lien à la paroisse : pere.nathanael@saintnizier.fr

Agir ensemble contre les abus sexuels

Agir ensemble contre les abus sexuels

La prévention contre les abus sexuels sur mineurs et sur personnes vulnérables est un sujet majeur, central et prioritaire pour notre diocèse.

Une série de 12 entretiens filmés a été réalisée avec des victimes, psychiatres, policier, magistrat, journaliste, théologien, pasteurs. Autant d’analyses et de points de vue qui se doivent d’être connus et compris par tous ceux qui sont engagés au service de l’Église. Des outils de formation et de prévention sont à votre disposition ici

Comment est né ce projet ?

« Ce projet est né d’un constat que tous nos acteurs pastoraux n’ont pas le même niveau de formation ou d’information sur ce sujet grave. Nous avons la mission de former tous ceux qui dépendent de nous à ces questions. Mieux on comprendra ce que vivent les victimes, mieux on pourra répondre, mieux on pourra prévenir. »

 

 

1 – La blessure de l’enfant victime

Véronique Garnier, déléguée épiscopale pour la protection des mineurs et des personnes vulnérables à Orléans, victime d’un prêtre de 13 à 15 ans, offre son témoignage pour libérer la parole et s’adresse aux membres de l’Église et aux familles avec un message d’espérance et de foi en l’Église.

2 – La blessure et la reconstruction

Olivier Savignac, membre président de l’association Parler et Revivre, victime d’un prêtre du MEJ à 13 ans, musicien et père de famille, nous appelle à prendre conscience, comprendre et agir pour protéger nos enfants, combattre le fléau de la pédocriminalité et renouveler l’Église.

3 – À l’écoute des victimes

Liliane Daligand, psychiatre, professeur émérite de médecine légale, expert de justice, nous permet de mieux comprendre le traumatisme et les conséquences d’un abus sur un mineur. Les signes qui doivent nous alerter chez l’enfant. Elle donne à chacun de précieux conseils pour mieux accompagner et écouter les enfants.

4 – Qu’est ce qu’un pédophile ?

Gérard Ribes, psychiatre, sexologue, aide à discerner et distinguer les comportements inadaptés, les attitudes inappropriées, les gestes et les conditions d’encadrement préoccupantes.

5 – Les infractions pénales à caractère sexuel

Thierry Moulin, Major de police, chef d’un groupe d’enquête à la Brigade Départementale de la Protection de la Famille à Lyon, donne des clés simples pour lire ce qui se joue aujourd’hui dans les environnements et les vies des enfants : des mots, des chiffres, des dangers. Il explique comment faire en cas de soupçon ou de fait avéré.

6 – Quel est le rôle de la justice ?

Jean-Olivier Viout, ancien procureur général près la cour d’appel de Lyon, expose les règles de droit en matière d’abus sexuels sur mineurs. Il nous dit comment faire pour saisir la justice.

7 – La mécanique du silence

Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du journal La Croix et lyonnaise raconte ce qui peut créer au fil du temps des mécaniques perverses de silence institutionnel, d’aveuglement social.

8 – Que fait l’Église ?

La Conférence des Evêques de France et les diocèses doivent rendre compte de ce qui est engagé pour la lutte contre les abus sexuels. Dans cette vidéo, les actions, les règles et les efforts qui sont faits sont expliqués par Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des Evêques de France, archevêque de Reims.

9 – Ecouter, signaler : comment faire ?

De nombreuses ressources sont mis à la disposition des diocèses pour les soutenir et les accompagner dans l’écoute des victimes et le signalement de faits préoccupants. Ségolaine Moog explique les missions engagées par la Conférence des Évêques de France.

10 – L’accompagnement des prêtres

Il s’agit ici de comprendre comment les prêtres sont aidés à chercher un équilibre de vie affective et sexuelle, de poser la question d’un renouveau d’accompagnement de qualité pour chacun avec ses besoins dans son choix de vie et de service au Christ.

Le père Matthieu Thouvenot est recteur de la Basilique de Fourvière, prêtre du diocèse de Lyon depuis 2003, accompagnateur spirituel au discernement des vocations, formateur au séminaire Saint-Irénée.

11 – L’Église et son institution en discussion

Marie-Jo Thiel, médecin, professeure d’éthique à la faculté de théologie de Strasbourg, membre de l’académie pontificale pour la vie, présidente de l’association européenne de théologie catholique, propose des pistes de réflexion et de travail pour renouveler l’Église et faire face aux défis de demain pour lutter contre toutes sortes de dérives et d’abus spirituels ou sexuels.

12 – Le projet Agir ensemble contre les abus sexuels : explications

Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire du diocèse de Lyon, responsable de la communication, nous invite à comprendre la genèse de ce projet, à s’approprier et personnaliser les outils du site preventionsabuseglise.fr de l’urgence de s’informer, de se former et d’être acteur de la lutte contre les abus sexuels.

 

 

Contact / Procédure de signalement
  • Écrire à Mr le Procureur de la République, Tribunal de Grande Instance – 67 rue Servient 69003 Lyon.
  • À l’Église : paroledevictime@cef.fr
  • Signaler à la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église : 7 jours sur 7 de 9h à 21h au 01 80 52 33 55 ou victimes@ciase.fr