Messe d’action de grâce du cardinal Philippe Barbarin

Messe d’action de grâce du cardinal Philippe Barbarin

Dimanche 28 juin aura lieu la messe d’au revoir au cardinal Philippe Barbarin, archevêque émérite du diocèse de Lyon. Cette célébration sera retransmise en direct sur la chaîne YouTube du diocèse de Lyon.

Vous pouvez lui adresser votre message grâce au formulaire dans le lien ci-dessous

Arrêt des diffusions en DIRECT

Arrêt des diffusions en DIRECT

Chers frères et soeurs,

Vous avez été (très) nombreux à nous suivre durant les diffusions en DIRECT, pendant ces longues semaines de confinement. Nous nous réjouissons d’avoir pu vous apporter ces moments de communion fraternelle, de prière, de louange et d’Adoration.

Le déconfinement et l’autorisation de la reprise des célébrations publiques font que nous décidons d’arrêter la diffusion des messes en DIRECT afin de reprendre un rythme et une organisation plus « normale ».

Nous espérons vous revoir (derrière nos masque, mais avec le sourire) à Saint Nizier !

 

 

Reprise des messes publiques

Pauline JARICOT bientôt béatifiée

Pauline JARICOT bientôt béatifiée

Le Vatican a annoncé mercredi 27 mai la reconnaissance d’un miracle attribué à l’intercession de Pauline Jaricot, ouvrant ainsi la voie à sa béatification. Cette laïque lyonnaise est à l’origine des Œuvres pontificales missionnaires (OPM).

LAÏQUE ET MISSIONAIRE

La Vie

Connue dans le monde entier, Pauline-Marie Jaricot (1799-1862) est une femme hors norme. Jeune fille du 19ème siècle issue d’une famille de riches industriels lyonnais, elle connaît à 17 ans une conversion fulgurante. Elle consacre sa vie à Dieu par un vœu solennel dans la chapelle de la Vierge de Fourvière à Lyon. Elle entreprend de soulager les misères autour d’elle en multipliant les initiatives. Elle crée le Rosaire vivant, une chaine de prière qui existe encore.

L’œuvre

Mais elle veut surtout répandre l’Évangile dans le monde entier en soutenant les missions. Pour cela, elle fonde l’œuvre catholique de la Propagation de la foi, à l’origine des Œuvres Pontificales Missionnaires, dans laquelle chaque donateur doit trouver 10 autres donateurs et devient par là même, un acteur du premier réseau social missionnaire ! « La mère des missions » vient de voir son premier miracle reconnu par l’Église.

Témoignage d’Emmanuel T., père de Mayline, la petite miraculée de Pauline Jaricot :

« Elle s’est étouffée à la maison, et est morte dans mes bras. Nous ne sommes pas parvenus à lui faire recracher le morceau de saucisse en cause. Ses yeux étaient profonds et vides, des yeux d’un mort. Nous avons appelé les pompiers et le SAMU, comme secouriste j’ai tout fait pour la réanimer. Les médecins lui ont fait des massages cardiaques, ils l’ont réanimée plusieurs fois, mais le cœur ne se stabilisait pas.
À l’hôpital elle a eu à nouveau trois arrêts cardiaques. Le médecin urgentiste nous a indiqué qu’il n’était pas possible de la conserver en vie, elle était dans un coma, sous assistance respiratoire et sous alimentation artificielle, avec un traitement de stimulation du cœur qui a conduit à une embolie pulmonaire, avec des convulsions fortes dès qu’on arrêtait les traitements. L’analyse du cerveau a conduit à un diagnostic Glasgow 3 (sur une échelle de 11).
Pendant ce temps la responsable du rosaire vivant de Lyon, avec l’appui de son Eminence le cardinal Barbarin, a organisé une neuvaine de prière demandant l’intercession de la Vénérable Pauline Jaricot.
Compte tenu de son état, les médecins ont souhaité arrêter les traitements et l’alimentation, ce que nous avons alors refusé, son alimentation a été maintenue à notre demande, mais plus les soins.
Dans le même temps, à la suite de notre déménagement en cours, Mayline a dû être transférée à l’hôpital de Nice. À son arrivée, j’ai senti qu’elle reprenait vie.
À Nice le lendemain, le médecin nous a indiqué qu’elle ne mourrait pas, mais que son état cérébral ne lui permettrait qu’une vie végétative. Pourtant au bout de quelques semaines elle reprenait finalement totalement vie et est aujourd’hui en pleine santé, à la surprise du corps médical.
Pour nous c’est un miracle, et notre vie est une action de grâce pour notre bonheur. Nous continuons à prier Pauline. »

Info Horaires

Info Horaires

Confession

Pas de confession les 27 et 28 mai 2020

Reprise des horaires habituels (mercredi-jeudi-vendredi : 17h-19h) à partir du 2 juin

Messes

jusqu’à vendredi 29 mai : 9h-19h
samedi : 9h – 12h15 – 20h30 (Vigile)
dimanche : 9h15 – 11h – 18h30
A partir du mardi 2 juin :
Horaires habituels du mardi au samedi (seul changement : lieu des messes de l’Hôtel Dieu qui passe à St Bonaventure)
à savoir à 12h15 à St Bonaventure / 19h à Saint Nizier
Dimanche : 9h15 – 11h – 18h30

Pour l’instant les messes de semaine de St Nizier seront à la crypte

REPRISE DES MESSES PUBLIQUES

REPRISE DES MESSES PUBLIQUES

Quelle joie de vous annoncer la reprise des célébrations de la messe publique dès dimanche 24 mai

Nous avons cependant des consignes strictes :

  • respecter les distanciations sociales de sécurité,
  • port du masque et lavage des mains obligatoires à l’entrée avec du gel hydroalcoolique.

Nous avons limité le nombre de participants pour chaque messe à 400 afin de respecter ces mesures.
inscirption obligatoire sur : 

Merci de venir 15 min avant le début de la messe pour laquelle vous êtes inscrits, d’entrer par les portes du fond, et de respecter les indications du service d’accueil.
Nous célébrerons à 9h30, 11h et 18h30.

Rappel : les personnes fragiles sont invitées à rester chez elles. Si vous présentez des symptômes (fièvre, fatigue…), restez chez vous !

Nous ne pourrons pas vous distribuer de feuilles de messe. Merci de l’imprimer vous-même ici ou de la lire sur votre téléphone portable.

 

La messe de 11h sera diffusée en direct sur Youtube et Hozana pour ceux qui resteront chez eux.

Dernière info : les enfants et enfants de chœur ne porteront pas de masque. Les enfants de moins de 2 ans n’ont pas besoin d’être inscrits.

Réaction à l’ordonnance du Conseil d’Etat concernant l’interdiction du culte

Réaction à l’ordonnance du Conseil d’Etat concernant l’interdiction du culte

La Conférence des évêques de France prend acte de l’ordonnance rendue par le juge des référés du Conseil d’État qui ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de « déconfinement ».

Cette ordonnance va dans le sens de la lettre écrite par le Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, au Premier Ministre vendredi 15 mai. La Conférence des évêques de France attend donc maintenant la révision du décret du 11 mai que le Premier Ministre a huit jours pour opérer.

À partir de la révision de ce décret des célébrations seront possibles, respectant les règles sanitaires communiquées en réponse aux propositions faites par la Conférence des évêques de France.